Lapis ExillisOn dit qu’un fragment d’aérolithe en provenance de la constellation d’Orion, est tombé sur la Tèrre. Comme un courier aérien…

“Quand je rapproche les deux chemins, le deuxième se transforme en trois; et c’est alors seulement que je trouve mon Sacré Lieu”
Leonardo O. Amaral

On dit qu’un fragment d’aérolithe en provenance de la constellation d’Orion, est tombé sur la Tèrre. Comme un courier aérien, le récent arrivé est apporté un champo vitratoire qui a donné lieu à un changement dans l’évolution de l’humanité. Il s’agissait d’un gigantesque saut qui nous allait préparer pour la manifestation qui donnairait lieu à une véritable relation entre les pays. Des correctes relations entre les individus et surtout, une véritable relation entre la personnalité et l’âme. Il s’agit d’un bouleversement cosmique qui doit stimuler les hommes pour qu’ils vivent d’une façon que leur vie et leurs relations soient inoffensives. Une loi de l’amour dont renaissance total n’aura pas lieu avant des prochains 200 ans. Et pour que les changements adéquats se produissent (tout changement commence avec un petit pas), le mystérieux feu cosmique dans les éthers environnants à la vie planétaire est déjà activé. La structure de l’homme, ainsi que celle de chaque pays, comprend une définie force à laquelle on a donné le nom de “Rayon”. C’est n’a rien à voir avec les rayons cosmiques découverts par Robert Andrews Millikan. Les rayons à lesquels nous nous référons ici sont d’une nature plus subtile, plus intrinsèque, et répondent aux qualités du Logos manifesté. Le moment de mieux comprendre la nature de celles-ci n’est pas encore arrivé, de cette Psychologie Spirituelle qui comprende des états de conscience non habituels pour le commun des mortels. Actuellement c’est très difficil d’exprimer de façon compréhensible ce qu’après sera une loi naturelle pendant les futures générations. Pour cette raison on a donné ce connaissance à la famille Roerich pendant les années 20. Pour orienter et entraîner les intelligences à venir. Une Source Supérieur a dicté les prémisses necessaires qui se sont fondés sur 14 livres édités d’abord en langue russe. Cette Série, conçue autour du terme “Agni-Yoga”, nous donne des nombreuses cléfs pour donner de la puissence à l’ésprit et nous approcher à tout ce qui est relationné avec l’Espace Cosmique. Actuellement, à l’Académie des Sciences et Cosmonautique de la Russie, on est très intéresse aux indications données pour les Roerich. Aujourd’hui on compte avec beaucoup et remarquables supporters qui se sont réunis en diverses conférences annuelles. Ces rencontres culturels, ainsi que les champs de recherche, économie, éducation, comerce et gouvernement, douent au pays de certe personnalité. Nous ne devons pas nous suprendre de dire que les nations ont aussi leur personnalité. Quelques unes se trouvent en phase d’enfance, et quelques autres seulement en phase de puberté, en référence à leur développement de modèle social représentant d’un collectif humain. Sa complexité fait difficile de distinguer un schéma qui permettra de comprendre le rôle qui joue chaque une dans l’histoire des nations.
Le Rayon Violet
Nous connaissons dès point de vue de la Psychologie Ésotérique et des Vérités Spirituelles, qu’une nouvelle force coule vers nous, vers l’entier humanité. Les nations vont à être poussées à une grand changement. Des vagues siderales du puissant Rayon couleur Violet, le Rayon du rythme, de l’intuition et de l’ordre, vont favoriser la plus précieuse des communications (l’Internet a été le prémier pas). Et qui le dit? “La Fraternité Transhimalayenne”, composée pour les apelées Maîtres Blancs qui agissent de façon magnetique sur les grands collectifs de la race humaine. Ils nous invitent à rechercher le sentier de la Lumière, le sentier de la liberté, de la joie, de la force et de la sagesse. Ils sont l’avancée de l’humanité qui vivent dans une permanente danse de magnificence et de bonheur. Sages des secrets de l’inini, Ils apparaissent chaque civilisation et ils embellissent le Sentier avec des étoiles, pour que chaqu’un de nous puisse avoir l’opportunité d’entrer au Sentier. C’est l’apel de l’Orient pour des temps difficiles qui, en guise d’Étoile de Bethléem, guide à l’humanité à condition que nous sayons regarder avec l’oeil de l’esprit. C’est Nicholas Roerich qui écrivait dans “Les Feuilles du Jardin de Morya” en 1924: Quand les temps soient difficiles repite: “Malgré la situation, je vais vers un Jardin de Beauté. Je ne crains pas les portes prédestinés, pour quoi le blason est sur moi si ce n’est pas pour me sauvegarder? Et si des nouveaux bourbiers surgirent, je les croiserai parce que rien je ne crains!” Les Enseignementes révélées aux Roerich por cette Fraternité Blanche Transhimalayenne, écrites la plupart sur grandes rouleaux de toile, nous demande de prononcer la Prière de Shámbala:
Toi, qui m’as appelé au Sentier de l’Ouvrage (du Service),
Accepte ma disponibilité et mon decir
Accepte ma tâche, oh Maître,
Parce que pendant le jour et la nuit je sais que Tu m’observes.
Manifeste ta main, oh Seigneur,
Parce que grandes sont les ténèbres, et j’ai besoin de ta Bénédiction.
Je te suive
Celle-ci est l’attitude qui nous montre l’Agni-Yoga, le Yoga du Feu et de la Synthèse.
Nicholas K. Roerich
L’Apôtre de la Paix et la Beauté
Pendant une époque de l’histoire de l’humanité dans laquelle l’homme est aveugle à cause de son ambition, on apparaît sur l’horizon un prophète inspirateur, un Apôtre de la Beauté, un fils de la Lumière, qui va essayer d’arrêter la folie des deux grandes guèrres, la Prémière et la Deuxième Guèrre Mondiale. Cet honneur va retomber sur Nicholas Roerich et sa familla. Ils apporteront le flambeau de la Bannière de la Paix à travers d’un sentier marqué des couleurs, beauté et cultura. Ce sera le chemin de retour à la sagesse et au travail bien fair. Quand il a été proposé pour le Prix Nobel de la Paix, des représentants de la culture indienne ont dit à propos de lui: “Nicholas Roerich est ce suprème leader de la Culture qui surgit de la glorieuse galaxie des héros divins. Un Leader Mundial qui doit apporter la lumière, l’entente et la concorde aux Nations. On peut dire sans crainte à nous rougir, que Nicholas Roerich est le prémier véritable Serviteur International.”
Il est né le 10 octobre de 1874 à Saint Petersburg, au sein d’une familla de juristas, notaires et avocats. Inquiet rechercheur de la Vérité, d’abord comme archéologue à 10 ans seulement, et plus tard comme artiste peintre et explorateur. Le Directeur du collège a déjà percevu au jeune Nicholas, un future Professeur.
Il a commencé à savourer les lauriers du triomphe quand en 1906 est honoré avec le rang de Directeur de l’Académie des Beaux-Arts de la Russie, après avoir recú des nombreuses prix pendant ses brillants études académiques, comme peintre et avocat. Après Londres et Amérique –où il a fait quelques exposiciones– s’ont rendu à lui. Il a créé plusieurs institutions artistiques comme: Corona Mundi, l’Institut des Arts Unis, le Musée Roerich de New York (1924)… Après, Nicholas Roerich partirait à sa célèbre expedition au Coeur de l’Asie (1925-1928), qui a completé avec d’autres plus courtes en Inde, Chine et Eypt.
Ses disciples, déjà anciens, de Kullu, Calcutta et Bangalore, disent de son Professeur: “Ce Mahatma venu hors de son temps, est le Prophète de la Beauté Universelle. Il a été le Nouvel Éducateur de l’Humanité, qui au début du siècle XX et à la veille de la Première Guèrre Mundial, a demandé de protéger les réalisations artistiques, scientifiques et architectoniques, créés pour le génie humain; une plus belle idée et tout à fait salutaire née du désir de préserver les trésors de l’art aux futures générations.
En fait, il disait: “Les portes de la Sacrée Source doivent être ouvertes pour tout le monde, et la lumière de l’art influencera des nombreuses coeurs avec un nouveau amour.”

Chintamani: La Pierre Noire “Lapis Exillis”
Mais qu’est-ce qu’il y a dans cette pierre tombée du ciel, guidée à ce qu’il paraît pour des êtres majestueux et radieux du Monde Subtil, connus dans la Tèrre comme les Maîtres des Neiges Éternelles?
Cette Fraternité Supérieure a choisi à la familla Roerich pour surveiller le Grand Magnéto, la Pierre Noire! aussi appelée “La Pierre de l’Exil”. En provenance des Éthers de Shámbala, sa radioactivité surnaturelle garde tous les principes inviolables du Royaume de la Lumière. Il s’agit d’un fabuleux talismán connu comme “La Chintamani”. La Pierre Précieuse des Himalayes, qui seulement les disciples plus purs peuvent-ils surveiller. Cette pierre voyageuse connaît déjà les steppes de la Siberie, ainsi que les chaleurs et les froids du Désert de Gobi, et les neiges de l’Altai, dont ses sommets autour du Sacré Belukha, portent les prénoms de chaqu’un des membres de la famille Roerich. Elle este resté beaucoup de temps dedans son correspondant cofre en Inde (voir en primeur la photo du météorite, obtenue avec la permission de la Direction du Centre-Museum Internacional des Roerich “ICR”, à Moscu). Pendant les temps antérieurs aux Roerich, ce bijou venu du Cosmos a propulsé la beauté de l’ancienne Arabie, ainsi que celle de la Grèce. Elle a touché le méridien rouge (vert) de la ville des lumières, Paris, en laissant son mystérieux parfum là-bas. Et ça fut précisément dans cette ville que la famille Roerich a reçu un colis sans expéditeur. Le paquet a été laissé de coté car on en recevait beaucoup par rapport à leurs recherches archéologiques et botaniques. Mais quand on a ouvert le paquet, on a trouvé un ancien coffret à bijoux allemand,en cuire et métal, du siécle XIII, et dedans –enveloppé soigneusement par une toile délicatement brodée– se trouvait le mentionné météorite, d’une taille d’une graine de pêche. Dans la part centrale de la broderie apparaît un circle en projetant des rayons dorés, et à l’intérieur les lettres IHS, qui reprèsentent le symbole de Jesús-Christ; dans ce monogramme apparaît une croix sur la letre H, avec trois clous sous la même, une caractéristique iconographique correspondant à la Moyen Âge. (Cette information nous la donnons en prémice du prochain livre à éditer, le roman “La Colline de Laurier”). Peu après, ils ont été informés qu’ils devaient réaliser un long périple avec le coffret. Le lac de Genéve (Leman), en Suisse, a été un des premiers à recevoir l’information contenu dans l’aérolithe. Ici il a touché les eaux, en remplissant leurs molécules de vibrationnes. L’objectif était de réussir ce qui a été aussi le rêve plus profond de Napoléon: Voir une Europe unie, mais plus réelle aux nouveaux temps. Un nouvel foyer qui représente l’humanisme, et qui tant la culture que l’art et la beauté de l’esprit, soient une de ses prémisses à protéger, comme seulement une Europe plus unie et respectueuse peut concevoir. Cette pierre nous parle d’être courageux, d’établir un rythme, de produire une harmonie avec la symphonie cosmique, en faisant disparaître tout le maya, tout le mirage des activités quotidiennes, soient celles qui soient. En nous éxigeant de la dextérité avec l’action, et en conjurant la fascination qui se projete de notre societé aux médias. Des médias qui déforment la vie, avec un désir d’augmenter les audiences, et qui nous remplient d’illusions vaines, en nous offrissant comme authentique le cult à la laideur et au matériel. Les Maîtres (qui n’ont rien à voir avec les appelés aujourd’hui comme Maîtres Élevés), attendent que nous nous défassions de ces miasmas vénéneux. Des sables mouvants productrices de ténèbres dont ses hallucinations imprégnent aujourd’hui la conscience de nombreux
La Russie: La capacité de rapprocher deux chemins
La Russie comme nation a un rôle important dans ce théatre du monde. Pour cette raison, pas en vain, des grands occultistes russes ont eu la mission de montrer et préparer le chemin vers cette libération de la lumière. Aujourd’hui on sait que la Russie a en manifestation le Septième Rayon, le Rayon Violet, qui a comme devise ésotérique: La capacité de rapprocher deux chemins. Mais c’est possible cela aujourd’hui dans une nation qui cherche son centre Hara, son centre d’équilibre? Le peuple russe n’a pas encore trouvé son nord et jamais meilleur dit. Car au nord se trouvent les Maîtres de Sagesse qui doivent le diriger entre tenèbres, vers la grande porte de son expression totale comme peuple illuminé.
La Prophétie
La Proféthie dit: Quand je rapproche les deux chemins, le deuxième se transforme en trois, c’est alors seulement que je trouve mon Sacré Lieu”. Et c’est ce numéro ésotérique, le trois, ce qui nous donne la clef du travail qui arrive dans les nivaux spirituels de la Russie actuelle. Comme on sait, le Symbole de l’Étendart ou Bannière de la Paix, que Nicholas Roerich creát pendant les années 30 –après son expédition à l’Asie Central–, se compose de trois sphères disposées en forme de pyramidale enveloppées dans un circ
le d’une couleur rouge-magenta sur un fond blanc. Ici on trouve à nouveau le trois. Ce symbole représente les trois forces du Grand Feu Cosmique. Une sphère se charge de dynamiser le feu par friction, une autre le feu solaire, et la troisième le feu électrique. Elles symbolisent l’activité du corps physique, l’activite de l’âme et l’activité de l’ésprit. Nous voyons aussi dans cette Bannière le passé, le présent et le future de l’humanité, entourés par le circle de l’Éternité. Ainsi que le meilleur de la science, de la philosophie et de la religion, entourés par le circle de la Culture.
Au nord de l’Inde, à la région des Himalayes, ce symbole est très présent dans la vie quotidienne. Les Roerich ont compris tout de suite le devise de l’Inde: “Je cache la lumière”. Ils ont aussi visité Shangai (Chine), dont le devise est: “J’indique le chemin”. Pour quoi? Voyons, il cherchait les pays qui avaient un lien de parenté avec la Russie. De fait, à la ville d’Harbing, au nord-est de la Chine, il y avait beaucoup de russes en vivant à cette époque. Et c’est là-bas où il a surgit le noble disciple –inconnu tout à fait en occident–, qui a continué le travail des Roerich, en rédigeant les Enseignements de l’Agni-Yoga (aujourd’hui aussi en possession du Musée de M. Olazabal, auteur de cet article). On sait que la Russie a un lien de parenté avec l’Espagne à travers du Septième Rayon, ce que rapproche à tous les deux pays dans une mission future. La grande Prophétie dit que la Russie va jouer le rôle de Maîtresse de l’Humanité. Elle va créer un système mondial de synthèse qui ne sera pas fondée sur l’obéissance, comme les religions d’aujourd’hui, mais sur les libertés humaines. Elle va créer un composant rituel et ceremonial qui sera plus scientifique et holistique que nous avons connu jusqu’à présent. Le début de cette troisième voie vers laquelle le peuple russe doit se diriger, est activé dans sa prémière part, à ce qu’il paraît, avec le Professeur Nicholas Roerich, et sa femme Helène, appelée par son Maître “La Mère de l’Agni-Yoga”. Ce n’est pas bizarre que dans les années prochaines, ce Symbole ou Bannière de la Paix, qui apparait dans la peinture de Nicholas entouré d’une flamme de feu, et transporté par un cheval blanc le long des difficiles sentiers des Himalayes (voir photo), peuve se voir aussi dans la Lune. De fait, les astronautes ont déjà exhibé la Bannière de la Paix quelques fois, à la Station Spatiale Internationale (voir le DVD “70ème Anniversaire de la Bannière de la Paix”, Volume I, qui on peut acquérir au Musée Roerich en Espagne). La soi-disante Chintamani, comme symbole, a donné des nombreuses fois le tour à la Tèrre, en bénissant d’une certaine manière avec sa présence. Ce n’était pas alors le désir de la famille Roerich? Celui de rendre le précieux cadeau à son origine à l’espace? Ou ce qui on pretend est alors de disperser les problèmes du monde?  
Le Devise de l’Espagne c’est: “Je disperse les nuages”
Les Communautés de l’Agni-Yoga de la Russie m’ont communiqué pendant mes voyages à ce vaste pays, que la Russie a une affinité ésotérique avec l’Espagne. Dans ma prémière visite, je les ai parlé précisément de cette correspondance. Puisqu’ils ont été beaucoup les enfants accuellis par l’antérieur gouvernement de Moscou, après la Guèrre Civile Espagnole, la plupart basques, qui ont aujourd’hui leurs familles là-bas. Pendant chaque une des Conférences que j’ai donné là-bas en trois années, ils m’ont montré leur inquiétude et leur surprise quand ils ont vu qu’en Espagne nous donnons à connaître l’oeuvre de Roerich durant tant des années. Ni plus ni moins que 35 ans! Et grâce à ces rencontres a surgit le Musée Bannière de la Paix de Nicolas Roerich. Une petite bijou, installée dans les montagnes du Pays Basque. Un phare de lumière qui cherche de repandre l’inspiration et la beauté des Roerich parmi tous ceux qui s’approchent jusqu’à ce beau lieu. Un résonateur magnétique qui a établi le principe de collaboration entre les deux pays. Et l’expansion de cette connaissance et de cette Loi de Beauté a été favorisé par le fragment météoritique surveillé pour les Roerich.
On peut voir aujourd’hui, un météorite de presque deux kilogrammes au Musée Bannière de la Paix Nicholas Roerich, en Ereño, Bedia (Bizkaia). Et au Musée ICR de Moscou on a exposé recemment un météorite de dix kilogrammes environ (voir toutes les deux photos). Ils représentent le message venu dès les régions stellaires qu’un jour ont admiré non seulement les Roerich mais aussi l’ancienne civilisation Égyptienne. Le pays des Pyramides qui cette famille a aussi visité en son temps.

La force émergente de quelques nations
La Chine et l’Inde se distinguent avec une formidable énergie. Dans les prochains 25 ans, elles vont se convertir aux deuxièmes ou troisièmes puissances économiques du monde. Comme nous l’avons déjà dit, le devise de l’Inde c’est “Je cache la lumière”, et dans un future prochain elle apportera de l’harmonie dans le monde de la matière. La Chine nous indiquera le chemin, comme nous avons affirmé avant. De fait, ces deux géants asiatiques tutoyent déjà à l’élite économique mondiale. Et si bien en Chine, dans son côté politique reste encore un grand chemin à parcourir vers la démocratie et les libertés humaines, nous devons dire qu’aux plans supérieurs, dans les éthérs –préalables de la matérialisation– on connaît ce duetto comme la forme mentale de “Chinindia” (Chindia). La jeunesse actuelle de ces deux géants asiatiques, est déjà en train de marquer le rythme du Nouvel Âge du Rayon Violet, tant dans les arts, que dans l’architecture, la création, la musique et les nouvelles technologies.
La France a aussi quelque chose à dire à propos de tout cela. Sa devise est: “Je libère la lumière”, et son symbole c’est la Fleur de Lis, qui représente le trois aspects divins de la manifestation. Encore le trois! Comme le Symbole de la Bannière de la Paix. On dit que c’est à ce beau pays à qui correspondera montrer l’existence de l’âme d’une façon scientifique.     
Pour ne pas faire cet article plus étendu, on va dire que cette lumière harmonieuse acquiert une spéciale importance quand on lit les cinq dernières lignes de l’Autobiographie Inachevée d’Alice A. Bailey. Cettes dernières sont consacrées à l’Hollande et à l’Espagne. Et voilà que l’Hollande, représentée par Mme Cora Kok, du Centre de l’Agni-Yoga “Dayac”, a été la seule représentante de l’Europe dans la présentation de l’Association ADA Roerich, dans un hôtel de Bilbao, l’année 1997. Et elle a aussi assisté à l’inauguration du Chorten ou Stupa “Urusvati” consacré à Helene Roerich, le Grand Magneto du nord de l’Espagne. Mme Cora Kok a aussi été protagonista récemment pour avoir trouvé dans une petite salle consacrée au publique à la Mairie de Bruges (Belgique), une inédite peinture du Profesor Nicholas Roerich, appelée “Gundla”, Lahul –India– (voir photo de la toile que nous présentons pour première fois).
Actuellement, les Communautés de l’Agni-Yoga, aussi appelées de l’Étique Vivante, sont en train d’augmenter par toute l’Euroasia. Cettes Communautés ont éveillé de l’intérêt tant au domaine éducatif qu’au domaine social, politique et scientifique. Beaucoup de groupements culturels prendent en exemple à suivre. Ces collectifs de l’Agni-Yoga suivent toutes les directrices qu’émanent de ce qu’on connaît là-bas comme la Fraternité de la Lumière. Ils sont discrets et ils ne rendent pas un cult à la dévotion, qui est plus particulier à la mentalité latine du Sixième Rayon qu’au Septième Rayon. Cettes coopératives travaillent pour la paix mondiale et elles vivent conformément à la devise “Je sers” en essayant être utiles aux autres plus qu’a soi même. Et ils me montrent tout cela chaque jour, chaque foi que je leurs visite.